La notion de bonheur

Frans Francken le Jeune (1581-1642). Source.

Gagner au Loto suffirait-il à nous rendre heureux?

étymologiquement signifie « bon augure », c’est-à-dire un bien qui nous est prodigué par chance, par des circonstances qui nous sont favorables mais qui ne résultent pas de notre volonté ni de nos efforts. Qui ne dépendent donc pas de nous et pourraient être contraires.

Étymologiquement le bonheur est donc un bien contingent.

En ce sens le bonheur ne peut être qu’éphémère, passager, instable, insaisissable, comme le suggèrent les expressions « au petit bonheur la chance », ou tout simplement quand on dit que quelque chose arrive « par bonheur ». On peut se demander jusqu’à quel point on en bénéficie alors vraiment: en profite-t-on à peine qu’il risque déjà de s’envoler. Le plus sage serait paradoxalement, de « fuir le bonheur de peur qu’il ne se sauve », comme dit la chanson.

Gagner au loto suffirait-il à nous rendre heureux ?



We are architects and an architectural studio underpinned by a strong research and analytical approach.

We are architects and an architectural studio underpinned by a strong research and analytical approach.

Explication d’un texte de Russell sur la vérité technique présentée en cours au série techniques du lycée Blaringhem de Béthune durant le mois de Mars 2019. L’auteur de ce texte défend l’idée que la vérité vérité scientifique est liée uniquement à la technique, et à ses applications pratiques, c’est-à dire aussi à sa capacité de prévoir les phénomènes naturels. Il n’y a pas selon lui de vérité absolue et éternelle. http://c2phi.link/russell

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.